Samsung met en garde ses investisseurs : les bénéfices du groupe au cours du premier trimestre 2019 seront inférieurs aux prévisions. Cette nouvelle baisse est directement imputable à la dégringolade des prix des processeurs et à la faible demande d’écrans OLED suite aux ventes décevantes des iPhone XS d’Apple.

Dans un communiqué à destination de ses actionnaires et investisseurs, Samsung admet que ses résultats financiers seront nettement moins bons qu’annoncé, rapportent nos confrères des Echos. « On s’attend à ce que l’ampleur de la baisse des prix des principaux composants de puces mémoires soit plus importante que prévu » explique le constructeur sud-coréen. C’est la première fois que la firme agit de la sorte.

Samsung s’attend à des résultats financiers en forte baisse

Mi-2018, Samsung avait généré d’importants revenus grâce à la vente de puces DRAM. Ce secteur avait permis au fabricant de compenser la baisse des ventes de smartphones après l’échec commercial des Galaxy S9. Comme annoncé, le prix des puces a fini par descendre en flèche. Début 2019, le prix des mémoires DRAM a même reculé de 30 % partout dans le monde. La baisse reste moins spectaculaire du côté des mémoires flash NAND. Pour rappel, la baisse de la demande des puces avait déjà plombé les résultats trimestriels de Samsung pour le dernier trimestre 2018.

Ce n’est pas tout. Samsung souffre aussi d’un ralentissement de la demande en dalles OLED. Pour rappel, le constructeur, leader incontesté du marché de l’OLED, fournit les écrans à de nombreuses marques, dont Apple. Le ralentissement des ventes d’iPhone, et les chiffres de ventes en dessous des prévisions des iPhone XS, XS Max et XR a poussé l’entreprise californienne à commander moins d’écrans OLED à Samsung.

Les analystes s’attendent donc à un bénéfice d’exploitation de 7.200 milliards de wons (5,6 milliards d’euros) pour le premier trimestre de l’année, en baisse de 50% par rapport à début de 2018. La sortie des Galaxy S10, qui cartonnent sur le marché chinois, ne devrait pas permettre au fabricant de sauver la face. La nouvelle génération est en effet sortie sur le marché début mars, trop tard pour influer sur les résultats trimestriels de Samsung.